Afrique de l’Ouest | Blogs

  • Making climate Information services work for poor farmers in Africa?

    Next week in Cape Town the African climate and weather forecasting community will gather for the fifth global conference on Climate Information Services (CIS). A conference organised to share knowledge between climatologists, meteorologists and practitioners in key sectors such as agriculture, water, and health etc., sectors that can be better planned and managed if access to up to the minute climate information is available. Over the last decade there has been considerable investment in improving the technology, equipment and capacity of meteorology and forecasting departments across Africa. This is in recognition that accurate weather and climate information can deliver tangible benefits. However, despite these investment the benefits have largely been recovered at scale with less impact on the ground. The poor and marginalised communities, those with the most to gain from this information have largely failed to see these benefits. Therefore, Practical Action has been invited to attend the conference and present our innovative approach to CIS systems mapping that aims to respond to recognised deficiencies in existing CIS systems;

    1. Firstly, coming up with a simple system mapping process that is understood, owned and works for actors and for beneficiaries;
    2. Making sure that the system map can adapt CIS delivery in such a way that complements (and not replaces) existing local, indigenous knowledge systems; and
    3. That the CIS reaches those who would benefit the most, those facing famine if crops fail, those on the frontline of climate disaster.
    94% of farming in sub Saharan Africa is rain fed and highly susceptible to drought

    94% of farming in sub Saharan Africa is rain fed and highly susceptible to drought

    Practical Action has spent many years developing and perfecting the Participatory Market Systems Development (PMSD) approach, one of the central components of PMSD is co-producing a map of the value chain for the selected commodity. For mapping climate information, we have refined the methodology replacing the value chain with the information services chain. In discussion with partners we have focussed the CIS system map on the network that connects CIS producers with CIS users. CIS producers are the operators of weather stations, satellites etc. with CIS users being rain fed farmers. Existing challenges include;

    • Mapping how information moves across this system;
    • What are the boundaries to this system;
    • What are the nodes in the information service network, and;
    • What are the flows of information that take place.

    The value of a systems map is that it not only identifies existing blockages and barriers, but also allows different users to interrogate the system to identify alternative pathways which might deliver improvements. Finally, the systems map is inclusive allowing non-traditional and informal components of the system to be included.

    Generic map of a Climate Information Services system

           Generic map of what a Climate Information Services System map may look like

    We recognise that CIS on its own may not be practical or valuable, so we will be looking at information carriers, alternative systems such as information on markets prices that could be linked to CIS information to enhance their delivery. In all cases we will use the CIS system maps as a planning and learning tool. Therefore the map once produced will not remain static but it will live and be owned by the systems actors and be refined as we learn more about how they system behaves and adapts over time. We recognise that we are working in a space where there is already a lot going on, so we need to ensure that our systems approach is open and inclusive of these other initiative so that they are complementary and we can learn and share between them.

    Access to reliable climate information should make investment in market opportunities less risky

    Access to reliable climate information should make investment in market opportunities less risky

    What are we aiming for? We are looking at making improvements to the CIS system. Making sure that information reaches rain fed smallholder farmers in drought prone areas and enables them to make the right short and long term choices about their farming practices. It is not enough to just supply the information, they also need to be able to act on it. Therefore if we make the existing system operate more efficiently or faster, but the farmers do not benefit then we will have failed. This is a unique focus for this project and challenges us not to think of what changes can we make to improve the system, but what are the systemic changes that need to take place to benefit rain fed farmers (CIS information users).

    For more information on the conference follow @ColinMcQuistan, #ICCS5 and @maryallenballo

    No Comments » | Add your comment
  • KnowledgePoint en Afrique de l’Ouest


    January 29th, 2015

    Gestion des Connaissances pour le Développement (GC4D): Collaboration des Bureaux Régionaux de l’Afrique de l’Ouest de WaterAid et de Practical Action pour le partage des connaissances à travers KnowledgePoint.

    kp-logo-large

    En effet, pour assurer des interventions durables, novatrices, appropriées et efficaces, nos méthodes et idées font permanemment l’objet d’analyse, d’amélioration et d’adaptation. Nous publions des brochures, notes techniques d’information, revues, bulletins d’information et pages web en vue d’optimiser les idées qui peuvent transformer des vies. Nous apportons des renseignements techniques, entretenons des relations avec la presse écrite et audiovisuelle, influençons le contenu des supports d’apprentissage dans la perspective de sensibiliser et motiver les jeunes.

    Le cadre d’échange, KnowledgePoint offre une excellente et extraordinaire opportunité de partage des connaissances. En plus, il répond convenablement aux besoins des individus en quête d’informations fiables. L’objet de la mise au point de KnowledgePoint est non seulement pour étendre l’impact de nos interventions à des millions de personnes mais également toucher beaucoup d’autres par le biais d’une approche de partage des connaissances et de changement concret des politiques.

    Comment accéder à KnowledgePoint On peut très facilement s’inscrire et y accéder en allant sur le lien http://knowledgepoint.org/fr/questions/

    5 Bonnes raisons d’utiliser Knowledge Point

    (i) Simplicité et facilité d’utilisation

    (ii) Réponse aux questions: informations fiables et actualisées;

    (iii) Interactivité avec la possibilité de poser des questions et rechercher des documents/outils en français ou anglais

    (iv) Diversité de thématiques

    (v) Archivage des discussions permettant une communication asynchrone

     

    KnowledgePoint en appui à la réponse mondiale contre Ebola

    Différentes organisations à travers le monde ont soutenu les efforts d’éradication de l’épidémie Ebola qui sévit en ce moment en Afrique de l’ouest. En effet, en juillet 2014, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avait convoqué les ministres de la santé de sept pays à une réunion d’urgence pour convenir d’une stratégie pour coordonner les appuis techniques nécessaires contre l’épidémie. En aout, Ebola fut déclaré par l’OMS comme une urgence de santé publique mondiale. Puis, l‘OMS a publié une feuille de route sur l’orientation et la coordination de la riposte internationale à la crise. A l’heure actuelle, l’assistance provient de la Chine, du Cuba mais aussi d’organismes d’aide et des gouvernements de certains pays occidentaux. Cela n’a néanmoins pas empêché l’épidémie de se propager, ni le nombre de cas de doubler chaque mois.

    C’est en guise d’appui aux efforts de maitrise de la propagation de cette crise que WaterAid, Practical Action et d’autres ONGs ont utilisé KnowledgePoint pour créer un site qui servira de cadre de ‘Questions &Réponses’ sur Ebola. La mise au point de ce site a aussi connu le concours de UN WASH Cluster, de l’OMS, de la croix rouge internationale, du centre américain de lutte contre la maladie et de Médecins Sans Frontières.

    Lien de KP sur Ebola: http://ebola.knowledgepoint.org/fr/questions/.Tout un chacun peut apporter des réponses aux questions mais il y a également un groupe de 11 experts disponibles (voir ici : http://ebola.knowledgepoint.org/en/users/by-group/337/ebola-wash-tg/).

    WaterAidwww.wateraid.orgTel: +221 33 859 08 30 KP
    www.knowledgepoint.org
    Practical Action
    www.practicalaction.orgTel: +221 77 881 27 81
    No Comments » | Add your comment
  • Se laver les mains au savon – plus pertinent que jamais

    oct-15-2Ce 15 octobre, dans plus de 80 pays, on célèbrera la Journée mondiale de lavage des mains au savon.  Bien plus qu’une simple journée, cet événement permet de sensibiliser les personnes à un geste simple, qui peut sauver des vies.

    La lutte contre l’épidémie d’Ebola souligne à nouveau l’importance de cette pratique dans la prévention des maladies. Se laver les mains avec du savon est une des méthodes les moins chères et plus efficaces de « se vacciner » contre la transmission des maladies virales selon Sanjay Wjiesekera chef du programme mondial d’eau et d’assainissement de l’UNICF – « nos équipes sur le terrain en Sierra Leone, au Libéria et en Guinée soulignent l’importance du lavage des mains dans le cadre d’une série de mesures qui sont nécessaires pour enrayer la propagation du virus Ebola. Ce n’est pas une solution miracle, mais c’est un moyen de défense supplémentaire qui et facilement disponible et qui n’est pas cher ».

    Une raison de plus de redoubler les efforts visant à enraciner l’habitude de se laver les mains au savon  – l’enraciner dans les habitudes de tous et de toutes, à tout moment et partout.

    Prévenir vaut mieux que guérir !

     

    Ressources

     Ltippy tape Tippy-Tap est un appareil simple qui permet de se laver les mains dans les situations où il n’y pas d’eau courante.

    Télécharger les instructions pour fabriquer un Tippy-Tap

    ou parcourir d’autres ressources sur notre site Réponses Pratiques

     

    Pour davantage de ressources en français sur le lavage des mains, consulter Pedag-eau

    Pour lire plus sur le travail de Practical Action dans le domaine de l’eau et de l’assainissement visiter notre site principal : https://practicalaction.org/urban-water-sanitation-waste (en anglais)

    Pour soutenir notre travail visiter : https://practicalaction.org/make-a-donation

    No Comments » | Add your comment
  • Cherchez-vous des Réponses pratiques en Afrique de l’Ouest ?


    May 6th, 2014


    Réponses pratiques
     est une banque de documents techniques (fiches techniques, manuels, vidéos, fichiers audio … ) que vous pourrez télécharger et reproduire gratuitement.  Elle a été mise en place au fils des ans, sur la base des connaissances et expériences vécues par le personnel de Practical Action et d’autres organisations. Réponses pratiques comprend aussi un service gratuit de conseil technique. Si vous n’y trouvez pas ce que vous cherchez, s’il vous plaît,  contactez-nous  via la section Poser une question

    Avec l’ouverture récente d’un bureau à Dakar nous espérons pouvoir capitaliser et partager davantage de connaissances techniques venant de l’Afrique de l’Ouest.  Vous trouverez ci-après par exemple quelques excellents manuels techniques qui s’appuient sur des décennies d’expériences pratiques dans la sous-région.  Ils ont été écrit dans la cadre de l’Initiative mondiale pour l’eau en Afrique de l’Ouest, et sont une lecture essentielle pour les ingénieurs, chefs de projet et tous ceux qui cherchent des réponses pratiques à l’épineuse question : Comment vous assurez-vous de l’eau en milieu rural et des infrastructures d’assainissement fonctionne de manière fiable tout au long de sa durée de vie?

     

    Communautés au suivi des travaux de réalisation d’un mini réseau d’approvisionnement en eau  Guide Pratique pour la Construction de Latrine à Simple Fosse
     Guide de formation des communautés au suivi des travaux de réalisation de forage  Contractualisation de la réalisation des points d’eau
     Faire le bon choix: un comparatif des technologies d’approvisionnement en eau en milieu rural  bnbm
    Démarche qualité pour la réalisation d’infrastructures durables en Afrique de l’Ouest  

     

    A travers notre nouveau site Web en français nous avons l’am
    bition de rendre le service de Réponses pratiques plus accessible en Afrique de l’Ouest. Si vous voulez contribuer à rédaction ou à la traduction de documents techniques ou à rejoindre notre réseau de spécialistes techniques, s’il vous plaît écrivez-nous à infoserv@practicalaction.org.uk

     

     

     

    1 Comment » | Add your comment
  • Practical Action Afrique de l’Ouest – l’Aventure Commence


    November 29th, 2013

    C’est toujours un plaisir de sortir de l’avion à Dakar et respirer dans la mer-brise fraîche et douce – un tel contraste au vent chaud et poussiéreux que j’ai laissé à Bamako, plus de 1000 km à l’Est. Au cours des plus de 25 ans que je vie et travaille en Afrique de l’Ouest je me suis rendue à Dakar beaucoup de fois mais cette fois-ci, c’est très différente, sachant que cette courte visite sera ma dernière avant de déménager ici en Janvier 2014 pour ouvrir un nouveau bureau de Practical Action en Afrique de L’Ouest. Practical Action Afrique de l’Ouest

    Différente, et un peu intimidant aussi! La région de l’Afrique de l’Ouest est grande. Les 15 Etats membres de la communauté de la CEDEAO seule (voir la carte), couvrent une superficie de 5,1 millions de km2, équivalente à 21 fois la taille du Royaume-Uni. Elle est aussi pleine de contrastes: à partir des bourdonnements des villes portuaires animées de Dakar, Accra, Abidjan, Lomé et Lagos, qui constituent des pôles essentiels pour le commerce régional et la croissance économique; jusqu’aux pays semi-désertiques et enclavés du Mali, du Burkina et du Niger, parmi les moins développés au Monde. Ici, la sécheresse récurrente, aggravée par le récent conflit armé, ont eu comme conséquence environ 10,3 millions de personnes confrontées à des pénuries alimentaires critiques en 2013, dont 4,5 millions d’enfants de moins de 5 ans à haut risque de la malnutrition aiguë.

    Donc, lors de mes rencontres à Dakar cette semaine, je parlais à un large éventail de personnes, pour apprendre davantage sur ce que le gouvernement, le secteur privé et les agriculteurs eux-mêmes, sont déjà en train de faire et pour discuter comment Practical Action pourrait soutenir cela, en apportant son mélange unique de connaissances, de compétences et plus de 45 ans d’expérience de l’utilisation de la technologie pour défier la pauvreté dans les pays en développement.

    Assata Diarra – une agricultrice Ouest Africaine

    Assata Diarra – une agricultrice Ouest Africaine, planteur d’arbres, cultivatrice de légumes et commerçante [Photo credit: Sahel Eco]

    Et je pensais à Aissata Diarra qui j’ai rencontré au Mali en Mars 2012, à la veille du coup d’Etat (photo de gauche). Assata est une agricultrice, un planteur d’arbres, une cultivatrice de légumes et une commerçante. Elle utilise son téléphone mobile (accroché autour de son cou) pour aider à vendre ses fruits et légumes et pour rester en contact avec les membres de la famille qui habitent loin.

    Practical Action travaillera en Afrique de l’Ouest afin que les agriculteurs comme Assata, peuvent développer des systèmes agricoles plus résilients – mieux à même de résister et de se remettre rapidement de chocs climatiques – et avoir accès à des solutions énergétiques abordables, durables et disponible localement qui leur permettent de se sortir de la pauvreté et améliorer la santé et le bien-être de toute la famille, et en particulier leurs enfants.

    Si vous travaillez en Afrique de l’Ouest et seriez intéressé à collaborer avec Practical Action dans les domaines de l’énergie à petite échelle ou l’agriculture, ou d’être sur notre registre des consultants associés, s’il vous plaît écrivez-moi à: infoserv@practicalaction.org.uk

    Read this blog post in English

    www.practicalaction.org/fr

    No Comments » | Add your comment